Le capricorne musqué.


Un insecte pas banal découvert au jardin : l’Aromia moschata. Ce coléoptère dont la taille dépasse allégrement les 3 cm sans les antennes a été découvert se délectant du nectar de fleurs sauvages près du bassin. Ses élytres cuivrés et surtout ses antennes démesurées permettent une identification très aisée. On le dit « musqué » parce qu’il dégage une odeur agréable. Pour l’avoir eu au bout des doigts, je peux vous affirmer…que je n’ai rien senti ! D’après quelques recherches sur le net, ce coléoptère est plutôt « discret » dans le nord de la France. Il pond ses œufs sous l’écorce de vieux arbres (saules, aulnes,…) et plutôt près de lieux humides. Ces larves sont xylophages. Le spécimen ici observé doit être un mâle reconnaissable par la longueur de ses antennes, celles des femelles étant beaucoup plus courtes. En le regardant bien, on devine aisément pourquoi on l’appelle Capricorne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.