La musaraigne.


musaraigne dans l'herbe

La musaraigne.

Ce tout petit mammifère est du genre plutôt discret. De toute petite taille, elle arrive à se cacher dans la pelouse, elle longe les murs et se faufile entre les pierres pour échapper à ses prédateurs. Le spécimen photographié ici a été repéré très facilement par …… de grands cris ! musaraigne sur la terrasseEn effet, malgré sa discrétion légendaire, notre amie la musaraigne a décidé de mettre bas sous le plancher de la terrasse. Certainement dérangée par le bruit des chaises lors d’un barbecue, la voici sortie, se faufilant entre les jambes des enfants et … de madame. musaraigne dans le seauDe plus, toute sa petite famille a suivi. Le temps de trouver un récipient et nous les relâchons dans le fond du jardin.

Elle ne mesure qu’une dizaine de centimètres pour autant de grammes, sa robe est grise avec le ventre blanc, la queue est rayée de blanc. Il existe une bonne vingtaine d’espèces de musaraigne et nous n’avons pas de certitude sur celle que nous avons découverte. Le terme de musaraigne est un nom vernaculaire datant du 18eme siècle, « Mus » signifiant souris et « Araigne », ben araignée. Pourquoi ? petit moustachuAu moyen age (de nos jours certainement encore), les gens pensaient que sa morsure était venimeuse comme celle de l’araignée. Bien sûr, rien de tout cela n’est fondé. Tout d’abords, la musaraigne n’est pas une souris. Et non. La différence ? Outre le poids et la taille, plus grands chez la souris, la différence essentielle provient du régime alimentaire. La souris est herbivore (sauf sur les tapettes) alors que la musaraigne est insectivore. Avoir des musaraignes dans son jardin est, comme avec le hérisson, une aide précieuse contre certains indésirables, limaces et escargots notamment.

Ce petit mammifère est en perpétuel mouvement et inutile d’essayer de le mettre en cage, ça le tuerait. Sa petite taille l’oblige à manger jusqu’à deux fois son poids par jour pour conserver sa température corporelle. musaraigne dans la pelouseElle est très sensible au froid et comme beaucoup d’énergie pour se cacher de ses prédateurs. En effet, le stress entraine un empoisonnement de ce petit animal. Alors, si Madame pousse de grands cris, attrapez-là par la queue et dépêchez-vous de la relâcher un peu plus loin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.