L’étourneau sansonnet.


sansonnet 1Opportuniste !

Les mangeoires de l’opération Birdlab 2015 attirent un oiseau bien opportuniste : l’étourneau sansonnet. Il semble particulièrement friand des boules de graisses laissant les graines de tournesol aux moineaux ou autres mésanges.

L’étourneau peut être solitaire mais il peut également former des nuées de plusieurs milliers d’individus. Il s’est particulièrement bien adapté à nos villes car il aime s’installer à proximité de l’homme. C’est avec le rat, le pigeon, le merle noir et la mouette rieuse, l’une des rares espèces qui s’est récemment et très bien adaptée aux grandes villes. L’environnement urbain et tout particulièrement l’éclairage nocturne et le phénomène dit de « pollution lumineuse » ont fortement modifié son comportement : l’étourneau est en effet un oiseau diurne qui a une très mauvaise vision nocturne. Si dans leur environnement nocturne normal, les étourneaux se rassemblent la nuit en dortoirs, ils y restent calmes et silencieux, même quand 300 000 étourneaux y sont dérangés par un prédateur (renard, chat, rapace nocturne…) alors qu’en ville où le halo lumineux est de plus en plus intense et permanent, ces mêmes étourneaux sont beaucoup plus actifs et nerveux, se déplaçant à n’importe quelle heure de la nuit quand ils sont dérangés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.