L’orvet.


orvet 4

Très présent dans nos jardins, l’orvet n’est pas un serpent.

L’orvet est souvent considéré par le grand public comme un serpent mais contrairement aux apparences, cet animal fait bien partie de la famille des anguidés qui est en fait un sous-ordre des sauriens… autrement dit, l’orvet aussi appelé serpent de verre, est un lézard sans pattes !

Nous en observons régulièrement près de notre point d’eau. L’orvet est très souvent caché sous des feuilles mortes là où fourmille toutes sortes d’insectes. Son menu préféré se compose essentiellement d’escargots, de limaces, de vers de terre et autres lombrics, de chenilles, cloportes, araignées, larves diverses. Et oui, c’est l’ami du jardinier.

Si vous possédez un composteur, prêtez une attention toute particulière lorsque vous le retournez pour l’aérer. En effet, l’orvet s’y réfugie volontiers pour deux raisons : le fumier regorge d’insectes et en plus sa décomposition dégage de la chaleur. Très utile pour passer l’hiver !

Du lézard, il a hérité la faculté d’autotomie, c’est-à-dire qu’en cas d’attaque d’un prédateur, il peut perdre une partie de sa queue. Notre voisin en avait involontairement rasé un de près avec sa tondeuse. Ce spécimen sans queue, nous avons pu l’observer plusieurs années dans notre jardin.

 Il suffisait d’en parler ! Tout à l’heure, en retournant le terrain avec une bêche, un malheureux orvet y a laissé ….sa queue. Comme on peut le remarquer sur le premier cliché, les nerfs de la queue sont toujours actifs, même après plus d’une minute.
queue orvetqueue orvet2
Suite à un post sur Facebook, j’ai appris que petit ils sont beiges et ventre noir puis ils deviennent brun chocolat avec le dessus brun doré et enfin gris vieil argent ,ils arrivent rarement a cet âge. Peut-être se sentent-ils bien dans mon jardin….
Comme toujours sur mon blog, les photos sont prises dans mon jardin et les infographies sont faites par bibi. Si vous aussi, vous voulez observer la biodiversité dans votre jardin alors arrêtez le bitume sur vos terrasses et la pelouse bien rase. Laissez un petit coin sauvage avec pourquoi pas une petite mare. Si ce n’est pas possible, abonnez-vous à mon blog (cliquer ici) ou suivez moi sur Facebook (cliquer ici)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.