Situation géographique et description


Localisation

Le point d’eau qui nous intéresse est situé dans le Pas de Calboussoleais, entre Calais et Boulogne s/mer, à Ambleteuse près de Marquise. Les coordonnées GPS sont de 50°48 de latitude Nord et 1°37 de longitude Est.

Un peu d’histoire

Au cours de l’histoire, elle a été un lieu stratégique pour Jules César, Henri VIII, Vauban, Napoléon qui y ont fait construire des places fortes ou des ports, au cours des conflits entre la France et l’Angleterre. Le fort appelé officiellement fort d’ Ambleteuse ou fort Vauban est parfois improprement appelé fort Mahon. Il a été construit sous Louis XIV, en 1680 et a été classé monument historique en 1965. Cette petite station d’où l’on aperçoit par temps clair les côtes britanniques a vu défiler tous les guerriers de Jules César à Goëring.

Environnement

Le contexte climatique et certaines particularités géologiques et d’Histoire environnementale font du communal d’ Ambleteuse l’un des sites les plus riches en biodiversité végétale dans tout le nord de la France.anguilles

La Slack et ses méandres constituent un corridor biologique reliant mer et terre, qui peut notamment avoir une grande importance pour l’anguille européenne, autrefois abondante et aujourd’hui menacée (liste rouge des espèces menacées, protégée depuis peu par une directive européenne)

 Description

La superficie totale du terrain atteint les 1600m² dont un tiers consacré au point d’eau et à divers équipements. Le Rieu, petit cours d’eau qui serpente dans le Pré communal avant de se jeter dans la Slack, coupe notre terrain en deux. Notre petit étang s’étale sur environ 25m x 8m pour une profondeur maximale de 1.50m au centre. A l’origine,elle existait déjà en 1965 lors de la construction d’une habitation, il s’agissait d’une mare à canards avec pas plus de 10cm d’eau du fait de l’envasement progressif et du non-entretien de la part de l’ancien propriétaire. Au moins trois sources aux entrées distinctes sont repérables et alimentent en permanence la pièce d’eau si bien qu’il faut un exutoire vers le Rieu pour éviter tout débordement. Nous avons entrepris son curage en 2005 pour lui donner son aspect actuel. Le terrain est sablonneux sur fond de glaise, ce qui le rend imperméable et donc étanche mais empêche la bonne tenue naturelle des berges. Nous avons donc étalé sur celles-ci plusieurs tonnes de roches qui sont maintenant presque invisibles et qui les soutiennent de façon pérenne. Un deuxième bassin d’une dizaine de mètres cubes, plus « ornemental », a été érigé non loin de l’étang. Il accueille des poissons rouges et carpes koi pour le plus grand plaisir des enfants. Il nous sert pour réaliser des expérimentations de type lagunage que nous espérons exporter vers l’étang dans un avenir proche (voir article lagunage). La plupart des boutures de plantes aquatiques proviennent de là. (voir menu végétation)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.